Accueil | Musée & Collections | Amtuir | Liens

 

Collection > Autres matériels

     
 

Lancey - Papéteries - Tramway industriel - Tracteur électrique n°8 (1927)

 
 

 

Lancey est une petite ville de la rive gauche du Grésivaudan, adossées à la chaîne de Belledonne, établies au débouché des torrents qui en descendent, afin d'utiliser l'énergie qu'ils procurent à des fins industrielles. En particulier, cette énergie servira à la production de papier à partir du bois produit par les forêts de la chaîne. C'est ainsi que les Papeteries de France se sont installées à Lancey et à Froges, commune voisine.

À Lancey (comme à Froges), la papeterie elle-même se situe en amont de la ville, dans le fond de la gorge du torrent, et la place y est insuffisante pour y établir le parc à bois et le magasin d'expédition, qui sont établi le long de la voie ferrée Grenoble-Chambery. C'est d'ailleurs à ce parc qu'arrive le téléphérique qui descend le bois depuis les forêts.

Il sera nécessaire d'établir un chemin de fer pour monter le bois du parc à l'usine, et descendre le papier de l'usine au magasin d'expédition, chemin de fer à voie métrique, électrifié dès l'origine, qui va traverser le bourg, perpendiculairement à la route nationale qui dessert la rive gauche du Grésivaudan, elle-même parcourue en partie par le tramway VFD.

Le trafic entre les parcs et l'usine est assuré par un tracteur plus lourd, en raison de la forte rampe d'accès à l'usine, de l'ordre de 80 ‰. Ce tracteur ne peut monter que deux wagons, toujours situés en amont du tracteur.

Le parc aval, où sont établis plusieurs kilomètres de voies, est lui-même desservi par un certain nombre de petits tracteurs, dont la classique « boîte à sel » que nous avons conservée (initialement livrée à la papeterie de Froges), le tracteur T5 racheté aux VFD dont nous avons conservé le truck Brill, deux curieux tracteurs plateaux avec cabine de conduite à une extrémité, dont un a été conservé par le MTVS, et un tracteur à batteries. L'Amtuir a également conservé la commutatrice qui alimentait le réseau en courant continu à 500 V.

Les tracteurs électriques de type « boîte à sel » étaient également utilisés comme véhicules de service par certains réseaux de tramways assurant des transports de marchandises, comme à Nice pour la desserte du port ou à Grenoble et dans des gares comme machines de manœuvre.

Donnée à l'Amtuir par les Papeteries de Lancey, la « boîte à sel » est entrée au Musée le 1er août 1978.

  • L = 4,800 m ; l = 2,000 m ; h = 3,570 m
  • Tracteur réversible à cabine de conduite centrale et double capot dégageant la vue dans les deux sens
  • Motorisation : 2 moteurs, 2 essieux
  • Prise de courant par perche ; frein à main ; voie métrique
  • Constructeur : SACM, société alsacienne de construction mécanique.

Mise à jour : 15-Oct-2012