Autobus – Paris – RATP – Renault TN4HP n°3420 – 1936
Participation à la « Traversée de Paris » 2018, ici à l’Observatoire de Meudon (Cliché Samba KONATE – Collection Amtuir)

Visible à Chelles

En 1936, pour faire face au parachèvement de la suppression totale des tramways, au trafic attendu pour l’exposition universelle de 1937 et à la nécessité de remplacer les autobus Schneider de type H roulant encore, la STCRP passe commande aux usines Renault de 970 autobus TN4H.

Ces autobus reprennent le moteur des TN4F, mais tranchent avec leur prédécesseurs par leur esthétique, leur empattement plus long, la cabine de conduite avancée, une meilleure suspension et un accroissement du nombre de places assises pour une capacité totale inchangée de 50 voyageurs. Le schéma de caisse reste néanmoins obsolète avec un accès unique arrière et une capacité limitée.

Sur les 970 TN4H construits, 410 sont équipés d’une plate-forme arrière ouverte (TN4HP). Ces véhicules seront les derniers autobus à plate-forme parisiens et disparaitront le 22 janvier 1971.

Le TN4HP no 3420 est entré au Musée le 8 mars 1973, offert à l’AMTUIR par la RATP.

Caractéristiques

  • Longueur = 9,760 m
  • Largeur = 2,350 m
  • Hauteur = 3,110 m
  • Masse à vide = 7,4 t
  • Capacité : 50 places, 41 assises et 9 debout. Accès des voyageurs par la plate-forme arrière où se tient généralement le receveur.
  • Moteur à 4 cylindres de 58 CV à 1 600 tours/minn fonctionnant au carburant ternaire (1/3 alcool, 1/3 benzol, 1/3 essence) ; boîte à 4 vitesses
  • Constructeurs : Renault pour le châssis-moteur ; la STCRP, MGT (Millon-Guiet-Tubauto), ou CIV (Carrosserie industrielle de Versailles), pour la carrosserie
Fermer le menu
Fermer le panneau