Le TN6C2 n° 2728 dans le musée à Chelles

Visible à Chelles

Au vu des bons résultats en exploitation des autobus Renault TN6A, la STCRP commande en 1934 à Renault 250 châssis TN6C présentant quelques différences de détail avec les TN6A.

160 de ces TN6C, les TN6C2, reçoivent une caisse identique à celles des TN4B et TN6A prévue pour le service à deux agents. Le poste de conduite sera vestibulé entre 1948 et 1950.

Ce bus a fait l’objet d’essais de la part des ingénieurs de la STCRP en 1934-35. Un moteur électrique alimenté par perches fut installé en série avec le moteur essence standard et le bus fut désigné comme “pétroléoélectrique”. En quelque sorte, le premier bus hybride du 20ème siècle.

Les TN6C2 ont été réformés en 1969.

Le TN6C2 no 2728 est entré au Musée à Malakoff le 27 février 1969, donné à l’AMTUIR par la RATP.

Caractéristiques

  • Longueur = 9,500 m
  • Largeur = 2,420 m
  • Hauteur = 2,970 m
  • Masse à vide = 6,7 t
  • Capacité : 51 places en classe unique, 34 assises et 17 debout
  • Carrosserie : charpente en bois tôlée ; roues arrière jumelées
  • Moteur à 6 cylindres de 67 CV à 1 600 tours/min fonctionnant au carburant ternaire (1/3 alcool, 1/3 benzol, 1/3 essence) ; boîte à 4 vitesses
  • Constructeurs : Renault pour le châssis-moteur, la STCRP pour la carrosserie
Fermer le menu
Fermer le panneau