Le tricycle vu au musée à Chelles (Cliché Nicolas LETURGEON - Collection AMTUIR)

Visible à Chelles

Afin de réduire les frottements générateurs de grincements et d’une usure prématurée du matériel et de la voie, il est nécessaire de graisser les faces internes des rails, en particulier dans les courbes.

C’est ainsi que la CTS, au début des années 40, mit au point un tricycle graisseur de voies, les tramways de l’époque n’étant pas équipés pour cette opération.

Ce tricycle comporte : une roue arrière motrice sur pneus toujours en appui sur la chaussée, quatre roues sur fer et deux roues avant sur pneus, alternativement relevées ou abaissées pour se déplacer sur route ou sur fer.

Le graissage se fait par l’intermédiaire de patins frottant sur les faces internes de la gorge des rails et recevant l’huile goutte à goutte descendant par gravité depuis un réservoir.

Fermer le menu
Fermer le panneau